Le 25 mai, allez voter mais fêtez aussi toutes les Sophie !

Imprimer

10271610_10152324367135138_5152533948935413865_n.jpgLe 25 mai, ce sont les élections mais c’est aussi la Sainte Sophie ; l’occasion pour nous de découvrir une habitante de Warêt-l’Evêque se présentant à la Chambre…

 

C’est entre les gouttes que j’ai rencontré Sophie Lareppe, chez elle à Warêt, ce lundi. Son sourire nous a accompagnés tout au long de cette interview. Bercée par le ronron du chat, j’ai donc commencé à l’interroger…

Le tutoiement s’est vite imposé vu notre âge…

 

Depuis quand habites-tu à Warêt ?

 

Depuis toujours ! Cela fait 29 ans que je vis dans cette commune.

 

Qu’as-tu fait comme études ?

 

J’ai étudié le droit à Louvain-La-Neuve. Je n’ai jamais bissé ! Et pourtant, mes notes en secondaires n’étaient pas excellentes… Je me suis vite découvert une passion pour le droit constitutionnel. J’ai assisté à beaucoup de conférences sur le sujet (à l’époque !).

 

Quel est ton métier ?

 

Je suis juriste au SPW.

 

Pourquoi es-tu entrée en politique ?

 

Comme je l’ai dit, je me suis vite intéressée au droit constitutionnel. C’était dans la continuité. Je me suis toujours intéressée à la politique.

 

Pourquoi le CDH ?

 

Pour ses valeurs et principalement la famille et l’éducation. C’est très important pour moi de représenter une liste qui met en avant des valeurs !

 

Quelles sont tes principales idées politiques ?

 

Ah… J’en ai beaucoup ! Je vais t’en citer 3 qui sont, pour moi, fondamentales. Premièrement, concernant les jeunes. Je suis encore moi-même jeune (je n’ai que 29 ans !) et il est important de supprimer les cotisations sociales pour la première année d’expérience professionnelle. Ma deuxième proposition est d’apporter une aide à l’acquisition du premier logement et n’emprunter à la banque que le prix des briques, pas celui du terrain. Enfin, il faut assurer un revenu décent aux ainés via la création d’une assurance autonomie et privilégier un milieu de vie adapté et générateur de liens.

 

Tu n’es donc pas portée que sur les jeunes ?

 

Bien sûr que non ! C’est vrai que, étant jeune, il est plus facile de s’attaquer à cet âge. Chacun mérite une part d’attention et il ne faut oublier personne. Aucune catégorie de la société ne doit être oubliée. Que ce soit les jeunes, les aînés, les demandeurs d’emplois, etc.

 

Quelles sont tes ambitions politiques ?

 

Je ne me suis pas fixé de réel objectif. Je suis candidate à la 4è place sur la liste de la Chambre. Mon but est de soutenir tous les candidats sur la liste. Évidemment, cela me ferait quand même plaisir d’être élue ! Mon objectif est d’aider l’ensemble des citoyens et de faciliter leur vie de tous les jours.

 

As-tu encore du temps pour toi, avec la campagne ?

 

On fait tout pour ! J’ai pris 2 semaines de congé pour gérer au mieux la campagne. Je colle moi-même les affiches et je distribue les tracts. Ce n’est pas évident tous les jours et j’avoue que je suis assez fatiguée mais j’aime ce que je fais et je le fais de tout mon cœur ! C’est le principal, non ?

 

Si tu devais te décrire en un mot, ce serait… ?

 

Motivation ! Je suis entrée en politique car j’étais motivée pour changer les choses. J’espère que les électeurs le ressentiront également.

 

Question piège… Qui soutiens-tu pour la région ?

 

Joseph George, tête de liste. C’est une grande figure politique de la région et il a fait un excellent travail au parlement fédéral. Je soutiens également Sébastien Dirick, un autre héronnais ! Lui aussi est très motivé.

 

Pourquoi les électeurs devraient-ils voter pour toi ?

 

Parce que le 25 mai, c’est la Sainte Sophie ! Non, plus sérieusement : parce que je suis réellement motivée et que la politique me tient à cœur. Je travaille au quotidien dans le cadre de mon engagement politique.

 

Pour la contacter: 

 

sophielareppe@hotmail.com

fcbk.jpg

Les commentaires sont fermés.