andenne

  • Eoliennes Héron/Fernelmont : nouveau permis annulé par le ministre

    Imprimer

    waret-l'evêque,couthuin,lavoir,héron,éoliennes,fernelmont,andenne,permis,henry,hautphenneJamais 2 sans 3.....

    Nous avons déjà évoqué le permis délivré par le ministre pour les 6 éoliennes de Héron/Andenne/Fernelmont (Voir l'article)

    Nous avons également évoqué la réaction du bourgmestre Eric Hautphenne (Voir l'article)

    Hé bien maintenant, il s'agit du retrait du permis.

    En effet, à peine 5 jours après avoir délivré le permis pour 6 de 9 éoliennes proposées, le ministre Philippe Henry vient d'en annoncer le retrait.

    La raison en est simple : nous avions mentionné l'introduction d'un recours par Monsieur Van Laer auprès du conseil d'Etat, faisant appel de la décision d'autoriser le permis; Le conseil d'Etat a alors pris un arrêt pour casser l'arrêt du ministre Henry et ce en date du 20 septembre 2011.

    Le ministre disposait alors d'un délai de 100 jours à daté de la réception de l'arrêt pour notifier sa décision. Dans les faits, le ministre a pris sa décision dans les délais impartis mais la notification n'aurait pas été faite le jour même. Il semblerait qu'une erreur administrative en soit la cause.

    Le délai est donc légalement dépassé, rendant ainsi le nouveau permis caduque.

    Le bourgmestre Eric Hauphenne s'est dit soulagé de ce revirement de situation.

    Et maintenant? La balle est dans le camp de Aspiravi et Electrawinds. A eux de voir dans quel sens ils feront tourner le vent.

  • Eolienne : réaction du Bourgmestre Eric Hautphenne

    Imprimer

     

    sans-titre.pngLe ministre Henry a délivré un nouveau permis pour les éoliennes de Héron/Andenne/Fernelmont (le long de l’E42). Pour rappel, le premier permis qu’il avait accordé le 17 février 2011 pour 6 éoliennes (au lieu de 9) avait été annulé par le conseil d’état. Notamment à cause du manque de motivation, des contradictions, et du fait que le ministre abandonne son pouvoir de décision à un tiers (comité scientifique).

    Le ministre vient donc de rédiger un nouveau permis répondant aux diverses objections qui ont été relevées. Et cela n’agrée pas vraiment le bourgmestre héronais qui n’apprécie pas du tout la forme.

     

    "Je suis choqué car nous n’avons pas eu de contact avec le cabinet Henry, lance Eric Hautphenne. La moindre des choses était de consulter les communes concernées. Nous avions rendu un avis défavorable sur ce projet. Nous allons à présent en discuter au Collège mais nous attendons toujours de recevoir le dossier avec les nouvelles motivations avant de nous prononcer. Il est en tout cas possible que nous allions à nouveau au conseil d’état. (Ch.C)