grêve

  • TEC Liège-Verviers: grève ce mercredi 13 novembre avec de fortes perturbations à prévoir!

    Imprimer

    tec.jpgC’est la grogne au TEC Liège-Verviers : selon les syndicats, réunis en front commun, il manque du personnel au service technique pour assurer l’entretien correct des autobus. Une réunion de concertation avec la direction, ce mardi matin, n’a pas abouti : il y aura donc bien grève ce mercredi !

    Plus d'info par ici!

  • Grosses perturbations sur le réseau des TEC ce jeudi matin en raison d'une action de grève

    Imprimer

    TEC.JPGDe grosses perturbations sont à signaler ce jeudi matin sur tout le réseau des TEC, principalement en Hainaut et en province de Liège. De grosses perturbations du trafic sont également signalées en Brabant Wallon. La situation est moins dramatique pour les usagers en province de Luxembourg. Environ 40 % des services sont perturbés dans la région de Liège. La situation est contrastée selon les régions et est surtout problématique à Robermont, Jemeppe, Oreye et Rocourt. Entre 50 et 100 % des services ne sont pas assurés dans ces dépôts. Seule la ville d’Eupen semble pour l’instant échapper aux perturbations. Le TEC Hainaut est également touché. Environ 5 % des services sont assurés dans le Centre, 20 % dans la région de Mons Borinage et 80 % dans le Hainaut occidental. La situation est amenée à évoluer dans le courant de la matinée, prévient le TEC. Le TEC prévenait hier mercredi: «Ce jeudi 14 mars, les organisations syndicales organisent une journée d’action en marge du Sommet Européen. Les affiliés de ces syndicats étant invités à participer à la manifestation organisée à Bruxelles, d’importantes perturbations sont à craindre sur le réseau du Groupe TEC durant cette journée. Le Groupe TEC présente d’ores et déjà ses excuses pour les désagréments qui pourraient en résulter et invite ses clients à prendre leurs dispositions pour leurs déplacements de ce jeudi. Des informations plus précises sur l’ampleur de ces perturbations seront communiquées dès que possible, via la presse, le site infotec.be et TECxto (service d’information sur les perturbations par SMS)». Quelque 10.000 manifestants sont attendus jeudi à partir de 14h au parc du Cinquantenaire dans le cadre de la journée européenne d’action contre l’austérité. Il semble que beaucoup de chauffeurs ont décidé de prendre part à la manifestation, paralysant totalement le service dans certaines localités. Retrouvez toutes les infos sur les lignes de votre région sur infotec.be.

  • Journal gratuit : édition pdf en accès libre aujourd'hui

    Imprimer

    Suite à la grève qui pourrait perturber la distribution du journal, la Meuse vous donne accès gratuitement à l'édition d'aujourd'hui.

  • Grève du lundi 30 janvier

    Imprimer

    La CSC, la FGTB et la CGSLB ont déposé un préavis annonçant "une grève générale et/ou des grèves sectorielles" le lundi 30 janvier. Sera-t-elle bien suivie? Pour le moment, difficile à dire, même si les syndicats sont déterminés.

     En Flandre, certains patrons pensent même à proposer une prime pour inciter leur personnel à venir travailler.

    Plus de détails dans le dossier de la Meuse

    Ce qui ne fonctionnera pas lundi :

    SNCB : tout sera à l'arrêt
    TEC/STIB : fortes perturbations
    Poste : rien n'est encore défini
    Banque : peu d'incidence directe sur les clients
    Ecoles : chez nous, tout est à l'arrêt, pas de cors assuré, une garderie à Surlemez

    Bref, préparons nous!

  • Grève: Van Quickenborne appelle les syndicats à privilégier la concertation

    Imprimer

    Grève.jpgLe ministre des Pensions Vincent Van Quickenborne a lancé mercredi un appel aux syndicats à s’en tenir au calendrier de concertation. Il déplore leur décision prise mardi de confirmer la grève générale le 30 janvier prochain, une action “que le pays ne peut pas se permettre”.

    C’est une action “que le pays ne peut pas se permettre” à l’heure d’assurer le financement de la Sécurité sociale et des Pensions en particulier.

    Disant comprendre les difficultés, le ministre a souligné que l’appel à la grève n’était “pas la bonne réponse” et certainement “pas une bonne méthode” en vue de la conclusion d’un compromis et la réalisation de réformes.

    “Notre pays est à la croisée des chemins”, a dit Vincent Van Quickenborne qui présentait mercredi en commission de la Chambre sa note de politique générale. Selon lui, l’alternative consiste à laisser notre pays réaliser les réformes nécessaires pour faire face à la crise ou confirmer “le stilstand”, une situation dont les plus précaires seront les victimes. Rappelant que plusieurs contacts avaient eu lieu depuis le début du mois avec les partenaires sociaux, le ministre a appelé à privilégier la voie du dialogue et de la concertation.

    Voir le dossier Sudpresse en détail

  • Grève des ouvriers de la commune

    Imprimer

    Aujourd'hui, comme tout le monde le sait déjà, le pays va être bloqué par les grèves.

    C'est également le cas ici, puisque les ouvriers sont arrivés à l'école de Waret-L'Evêque pour bloquer le départ des bus!

    Mais resituons un peu le problème : les institutrices de Waret emmènent aujourd'hui les enfants à l'European circus installé à Liège. Lorsque le préavis de grève a été déclaré, tous les parents se sont inquiétés de savoir si les enfants pourraient partir ou non.

    Hier, Le bourgmestre Eric Hautphenne a confirmé avoir trouvé une solution pour que les enfants puissent faire cette sortie tant attendue.

    Ce matin, les ouvriers étaient donc présents à Waret mais n'avaient pour intention que de faire une action symbolique pour ensuite laisser partir les bus. Etaient également présents Eric Hautphenne et Louis Lambert, Echevin des travaux.

    En tant que maman, je remercie les ouvriers de ne pas avoir bloqué les bus mais également Serge et Christian, qui ont accepté de conduire les enfants à Liège.

    Au niveau communale, voici la situation :

    • les écoles sont en grève à l'exception donc de Waret où les institutrices ont maintenus la sortie cirque - Toutefois une permanence est maintenue dans chaque implantation pour assurer l'accueil des enfants;
    • les ouvriers communaux sont en grève;
    • quelques employés communaux sont également en grève.

     

    Vous pouvez suivre l'évolution de la grève au niveau nationale via http://www.sudpresse.be/

  • Tout ce qui sera à l'arrêt ce jeudi!

    Imprimer

    SNCB :

    La grève spontanée qui a débuté ce mardi dans les dépôts d’Ath,Tournai, Mons et Braine-le-Comte se poursuivra jusqu’à jeudi. Le mouvement risque de faire tache d’huile aujourd’hui, notamment à La Louvière et Charleroi.
    Jeudi, le réseau sera totalement paralysé. Les Thalys et Eurostar, ne circuleront pas eux non plus.

    TEC/Stib :

    Aucun bus des TEC ne devrait rouler jeudi. Et les compagnies de bus privées suivront vraisemblablement le mouvement. À Bruxelles, du côté de la Stib, on estime que 5 à 10 % des agents pourraient se présenter à leur poste. Pas de quoi faire circuler grand-chose...

    Avions :

    Les pilotes et le personnel de cabine de Brussels débrayeront eux aussi. Les pompiers de l’aéroport et les aiguilleurs du ciel de Belgocontrol planifieraient par ailleurs des actions. Dans ce cas, c’est l’entièreté de Brussels Airport qui serait à l’arrêt.

    Enseignement :

    Le mot d’ordre syndical est, ici, on ne travaille pas sauf si les professeurs sont tenus d’assister à des réunions, et notamment à des délibérations. 
    "D’ordinaire, les mouvementsde grève sont davantage suivisd ans le secondaire et dans le fondamental situé en ville", précise Pascal Chardomme, président de la CGSP Enseignement.
    " En milieu rural par contre, un accueil est souvent organisé dans les plus petites classes."

    Radio-télévision publique :

    Les syndicats de la RTBFsouhaitent que la grève soit strictement observée sur les antennes de la radio-télévision publique, a indiqué Jean-Claude Renda (CGSP). Concrètement, les programmes des chaînes de télévision se limiteront donc à des rediffusions, avec un film en soirée, et à des journaux réduits à 15 minutes. En radio, c’est de la musique en continu qui devrait être diffusée, avec des journaux de 5 minutes.

    Poste :

    Du côté de la direction de bpost, on affirmait hier ne pas pouvoir préciser où et dans quelle mesure les services seront perturbés. Au niveau syndical, on est beaucoup plus clair: aucun courrier ne sera distribué.

    Pompiers :

    Organisation d'un service minimum. En cas de sinistre, les hommes du feu seront évidemment de sortie.

    Hôpitaux : 

    Dans les hôpitaux publics (a priori, les établissements privés ne sont pas concernés par le mouvement), un service minimum sera mis en place. Les accueils aux urgences seront bien entendu assurés partout.

    Ministères et administrations publiques :

    Tout ou presque devraient être fermé.

    Maison communale :

    Certains services pourraient fonctionner ici et là, mais certains seulement.

    Prisons :

    Les gardiens arrêteront le travail à partir de mercredi 22h et pour une durée de 24h.

     

    M.DQ