mutuelle

  • Quelques conseils avant de partir en vacances

    Imprimer

    Entrer des mots clefsSource : Mutualité chrétienne

    Si vous souhaitez partir à l'étranger pour un séjour de courte durée, en principe, vous ne devez pas avertir votre mutualité. Toutefois, des exceptions existent selon les situations. 
    Veillez également à vous munir des documents nécessaires (World Assistance Card de Mutas, Carte européenne d'assurance maladie...) pour assurer vos soins médicaux à l'étranger.

    Faut-il avertir la mutualité ?

    En règle générale, vous ne devez pas avertir votre mutualité avant de partir en voyage.

    Il existe cependant des exceptions : 

    • Si vous êtes en incapacité de travail et que vous vous rendez dans un pays de l'Union européenne, en Suisse, en Norvège, en Islande ou au Liechtenstein, vous devez avertir la mutualité avant votre départ et signaler l'adresse de votre lieu de séjour.
    • Si vous voulez vous rendre dans un autre pays, l'autorisation du médecin-conseil est indispensable.
    • Si vous partez pour un séjour de longue durée, pour faire des études ou encore pour le travail, contactez votre mutualité avant le départ.

    Vos documents de voyage

    Carte européenne d'assurance maladie

    Afin de moderniser la couverture des soins de santé à l'étranger, l'Union européenne a pris l'initiative de créer la carte européenne d'assurance maladie (CEAM). Cette carte remplace le formulaire "E111" depuis juin 2004.

    World Assistance Card de Mutas

    Si vous tombez malade ou si vous avez un accident lors de vacances à l'étranger, vous pouvez compter sur Mutas (*), l'assistance voyage de la Mutualité chrétienne, partout dans le monde. Vous recevrez l'aide nécessaire ainsi qu'une intervention dans les frais des soins médicaux urgents.

    (*) Mutas n'est pas disponible pour les membres affiliés à la MC Verviers-Eupen.

    Formulaire complémentaire

    Pour les pays suivants, un formulaire complémentaire est nécessaire : Algérie, Bosnie-Herzégovine, Cuba, Croatie (*), Monténégro, Russie, Serbie, Tunisie et Turquie. Vous pouvez le demander à votre conseiller mutualiste.

    (*) Le formulaire complémentaire pour la Croatie n'est nécessaire que jusqu'au 30 juin 2013. Ensuite, seule la CEAM et la World Assistance Card sont conseillés.