Tout ce qui sera à l'arrêt ce jeudi!

Imprimer

SNCB :

La grève spontanée qui a débuté ce mardi dans les dépôts d’Ath,Tournai, Mons et Braine-le-Comte se poursuivra jusqu’à jeudi. Le mouvement risque de faire tache d’huile aujourd’hui, notamment à La Louvière et Charleroi.
Jeudi, le réseau sera totalement paralysé. Les Thalys et Eurostar, ne circuleront pas eux non plus.

TEC/Stib :

Aucun bus des TEC ne devrait rouler jeudi. Et les compagnies de bus privées suivront vraisemblablement le mouvement. À Bruxelles, du côté de la Stib, on estime que 5 à 10 % des agents pourraient se présenter à leur poste. Pas de quoi faire circuler grand-chose...

Avions :

Les pilotes et le personnel de cabine de Brussels débrayeront eux aussi. Les pompiers de l’aéroport et les aiguilleurs du ciel de Belgocontrol planifieraient par ailleurs des actions. Dans ce cas, c’est l’entièreté de Brussels Airport qui serait à l’arrêt.

Enseignement :

Le mot d’ordre syndical est, ici, on ne travaille pas sauf si les professeurs sont tenus d’assister à des réunions, et notamment à des délibérations. 
"D’ordinaire, les mouvementsde grève sont davantage suivisd ans le secondaire et dans le fondamental situé en ville", précise Pascal Chardomme, président de la CGSP Enseignement.
" En milieu rural par contre, un accueil est souvent organisé dans les plus petites classes."

Radio-télévision publique :

Les syndicats de la RTBFsouhaitent que la grève soit strictement observée sur les antennes de la radio-télévision publique, a indiqué Jean-Claude Renda (CGSP). Concrètement, les programmes des chaînes de télévision se limiteront donc à des rediffusions, avec un film en soirée, et à des journaux réduits à 15 minutes. En radio, c’est de la musique en continu qui devrait être diffusée, avec des journaux de 5 minutes.

Poste :

Du côté de la direction de bpost, on affirmait hier ne pas pouvoir préciser où et dans quelle mesure les services seront perturbés. Au niveau syndical, on est beaucoup plus clair: aucun courrier ne sera distribué.

Pompiers :

Organisation d'un service minimum. En cas de sinistre, les hommes du feu seront évidemment de sortie.

Hôpitaux : 

Dans les hôpitaux publics (a priori, les établissements privés ne sont pas concernés par le mouvement), un service minimum sera mis en place. Les accueils aux urgences seront bien entendu assurés partout.

Ministères et administrations publiques :

Tout ou presque devraient être fermé.

Maison communale :

Certains services pourraient fonctionner ici et là, mais certains seulement.

Prisons :

Les gardiens arrêteront le travail à partir de mercredi 22h et pour une durée de 24h.

 

M.DQ

 

Les commentaires sont fermés.