Mathieu Dohet est mort à cause d'une faute de la société

Imprimer

Capture.JPG

Je m'en souviens comme si c'était hier... Je rentrais de la Veillée Pascale, c'était le 19 avril 2011. Notre rue était complètement bloquée et personne ne pouvait passer. Même pour faire 3m. Les pompiers m'ont dit qu'il y avait un câble par terre et qu'il y avait encore un risque d'électrocution. C'est seulement quelques heures plus tard, lorsque les téléphones avaient bien chauffés, que j'ai compris ce qu'il se passait...

Mathieu Dohet venait de perdre la vie dans un tragique accident. Il travaillait sur le chantier de sa future maison. Ce jeune namurois a été foudroyé par un arc électrique alors qu'il manœuvrait une pompe à béton, juste en dessous d'une ligne à haute tension. 

 

Je n'ai jamais oublié cet horrible accident. Dès que je passe devant ce terrain, j'y pense. Dès que la période de Pâques arrive, je repense à cette veillée pascale. Nous étions tellement heureux et, d'un coup, nous sommes redescendu de notre nuage. Je n'ose même pas imaginer la douleur qu'a dû ressentir sa compagne et sa famille. Comme nous, ils ont voulu savoir ce qu'il s'était passé. Pourquoi ce jeune homme avait perdu la vie. 

 

C'est l'entreprise chargée de couler la dalle de béton qui a été pointée du doigt et accusée par le parquet du tribunal correctionnel de Huy, de négligence coupable. 

 

Ce chantier était tellement dangereux à cause de cette ligne à haute tension qui passait juste au-dessus de la maison. Les expert ont estimé que l'utilisation d'une pompe à béton n'était pas appropriée. 

 

L'employé a été reconnu responsable de l'accident mais il a pu bénéficier de la cause d'excuse absolutoire. Il n'est pas coupable. C'est l'entreprise qui a commis une faute puisque son préposé n'était pas suffisamment formé et que le patron était venu vérifier le chantier. Il aurait dû intervenir et refuser de travailler. 

 

Les dommages civils seront évalués en octobre prochain. 

 

Cette histoire m'a marquée, énormément. J'espère de tout cœur que ce jugement aidera sa famille à se reconstruire. En espérant que ce tragique événement serve de leçon pour que, plus jamais, une famille ait à revivre cela. 

 

Plus d'infos dans la Meuse de ce jeudi. 

Les commentaires sont fermés.