« Sur une liste avec George ? C’est exclu »

Imprimer

Discret sur sa démission de président des jeunes cdH de la province de Liège, le Héronnais, Sébastien Dirick, 24 ans, a accepté, à notre demande, de sortir de sa réserve. Il vide son sac et rue dans les brancards. Dans sa ligne de mire : le tandem Joseph George-Mélanie Goffin.

« Pendant la campagne, il y a eu des coups bas et des tromperies »

 

« Au lieu de fédérer, Joseph George continue de diviser »

 

« On doit repartir d'une feuille blanche avec des gens qui veulent avancer et travailler »

1899190319_B973620904Z.1_20140921184958_000_GKR35LA7R.1-0.jpg

 

Déçu et amer, Sébastien Dirck a perdu son beau sourire qu’il affichait sur ses affiches électorales.

Article et interview de Marie-Claire Gillet, journaliste SP.

« Pendant la campagne, il y a eu des coups bas et des tromperies »

 

Raphaël Grégoire qui vous succède à la présidence des jeunes cdH de Liège parle d’un départ pour « raisons personnelles ». D’autres évoquent des divergences de vue avec Joseph George. Qu’en est-il exactement ?

C’est exact, c’est pour des divergences de vue avec l’ex-député Joseph Georges que je démissionne. Et cela n’a rien à voir avec la défaite de mai. Au sein de notre parti, la campagne électorale de 2014 a été imbuvable. Je peux vous le dire, j’en ai bavé. Cela n’a pas été facile. Il y a eu des coups bas, un manque de respect mais aussi des tromperies et des manipulations que je ne peux plus cautionner. Sans parler de ce repli par rapport à Waremme et qui est basé sur des vieilles rancœurs de plus de 40 ans.

 

« Au lieu de fédérer, Joseph George continue de diviser »

 

Quel est le problème avec Waremme ?

Et bien, sous prétexte que Waremme ne pouvait pas voir Joseph George en peinture, on ne pouvait pas y faire campagne. J’y suis allé. J’ai été super bien accueilli par Annaïg Tounquet ou encore Benoît Cartilier. Qui m’ont l’un et l’autre invités à venir à leur débat. En fait, Joseph George au lieu de fédérer une équipe autour de lui continue à diviser. Et ça, ça ne va plus. Il faut changer les choses.

 

Qu’est-ce qui vous préconisez ? L’écartement de Joseph George ?

Ce n’est pas à moi, du haut de mes 24 ans, de dire s’il doit rester ou non. Ce que je remarque c’est qu’il nous manque un leader, un moteur. Que ce soit clair, je ne prétends pas être ce moteur. Je pense que quelqu’un comme Damien Wathelet (échevin à Clavier, ndlr) qui était candidat sur la liste fédérale pourrait être ce leader dont l’arrondissement de Huy-Waremme a besoin. On donnerait un signal fort pour 2018 en plébiscitant un gars comme lui qui se présente déjà comme un rassembleur avec une équipe derrière lui.

 

La campagne électorale que visiblement vous avez mal vécue est déjà loin. Pourquoi avoir attendu si longtemps pour présenter votre démission ? 

J’ai voulu laisser passer quelques mois. À chaud, on peut parfois prendre des décisions qu’on regrette. Ce qui m’a décidé, c’est mon exclusion du comité d’arrondissement de Huy. Cela a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. 

 

Pour quel motif avez-vous été exclu de ce comité d’arrondissement de Huy ?

Je l’ignore. Mais ce que je remarque c’est que depuis les élections, je n’ai plus été invité aux réunions. Or, je sais qu’il y en a eu au moins trois depuis. On me rétorquera sans doute que par rapport aux statuts, je ne peux pas y assister (y sont admis les présidents de section locale et membres cooptés, ndlr). C’est exact. Mais dès que j’ai été élu président des jeunes cdH de la province de Liège, j’ai fait la demande et elle a été acceptée. J’ai d’ailleurs été convoqué plusieurs fois aux réunions avant les élections.

 

On dit que vous étiez même prêt à renoncer à votre carte de parti. C’est exact ?

Oui, j’ai mis cette option dans la balance. Puis, je me suis posé cette question : est-ce que c’est Huy-Waremme ou le parti qui pose problème ? Après réflexion, j’ai décidé de garder encore ma carte six mois, un an, deux ans je ne sais pas. Je suis dans l’attente. 

 

« On doit repartir d'une feuille blanche avec des gens qui veulent avancer et travailler »

 

Dans l’attente de quoi ? 

D’une évolution positive. Qu’il y ait un renouveau profond. On doit repartir d’une feuille blanche avec des gens qui veulent avancer et travailler. En tout cas, c’est exclu que je remonte sur la liste avec Joseph George et Mélanie Goffin qui s’est aussi plantée aux élections. 

 

C’est un peu du chantage, non ?

 

Non. Vous devez savoir que je n’ai pas envie de faire une carrière politique. J’ai eu peut-être envie un moment donné mais maintenant, c’est fini.

Les commentaires sont fermés.