- Page 4

  • Rôles de garde pour le week end

    Imprimer

    médecin.jpgMédecin :

    Aide Médicale En Hesbaye : numéro d'appel unique 085/31 12 42

    Maison du Mieux-Être : numéro d'appel unique 085/25 25 64
    Rue de l’Hôpital, 23 à 5300 Andenne (2ème bâtiment après le Home La Quiétude)

    RGN (Petit Waret, Hingeon, Bierwart, ...) : numéro d'appel unique 081/733 633

     

    pharmacie.pngPharmacie :

    Bon à savoir : quelque soit l'heure du jour et de la nuit, vous pouvez connaître la pharmacie de garde au 0900 10 500 (50cts/min) ou en visitant le site www.pharmacie.be

    PHARMACIE D'ANDENELLE Place Tombu à Andennelle
    Tel. : 085 84 18 47

    PHARMACIE CLERIN Rue d'Eghezée 10 à Forville
    Tel. : 081 83 34 75

  • Elections 2012 : Date clé début de la période électorale le 14 juillet

    Imprimer

    elections 2012 : date clé début de la période électorale le 14 jCe samedi 14 juillet correspond au début de la période électorale. Qu'est ce que cela signifie?

    Voici un court extrait explicatif :

    "1. Au cours des trois mois qui précèdent les élections, c’est-à-dire pendant la période « réglementée », qui a commencé en l’occurrence le 8 juillet 2000, les dépenses électorales des partis politiques, des listes et des candidats ne peuvent pas dépasser les montants maximums fixés par la loi.

    2. Pendant la période réglementée, les intéressés doivent respecter un certain nombre d’interdictions lors de leur campagne électorale. C’est ainsi qu’ils ne peuvent ni vendre ni distribuer des cadeaux ou des gadgets, mener des campagnes téléphoniques commerciales, diffuser des spots publicitaires à la radio, à la télévision et dans les salles de cinéma, ni utiliser des affiches ou des panneaux publicitaires commerciaux. En cas d’affichage non commercial, les affiches et les panneaux publicitaires ne peuvent avoir une surface de plus de 4 m²."

    Plus d'infos sur les élections? Visitez le site http://elections2012.wallonie.be

     

  • 11 Juillet : fête de la communauté flamande

    Imprimer

    vlanderen.jpgEn commémoration de la Bataille des Eperons d'Or (ou bataille de Courtrai), en 1302, au cours de laquelle le comte de Flandre, avec l'aide des milices communales, a battu les troupes du roi de France près de Courtrai.

    Un peu d'histoire....

    La bataille de Courtrai, connue sous le nom de bataille des éperons d'or, opposa l'armée du roi Philippe IV de France appuyée par les Brabançons de Godefroid de Brabant, aux milices communales flamandes appuyées par des milices venant de Namur et de Zélande, le 11 juillet 1302 près de Courtrai.

    L'industrie textile faisait la prospérité de la Flandre, province du nord du royaume de France. Elle utilisait la laine, essentiellement importée de Grande-Bretagne. Les artisans tisserands et commerçants estimaient que les taxes levées par le roi Philippe le Bel pour gêner l'Angleterre étaient trop élevées. Gui de Dampierre, comte de Flandre, qui avait pris le parti de ses tisserands, foulons et autres drapiers, a été attiré et emprisonné à Paris. Après les « Matines brugeoises », les rebelles tenaient le pays sauf deux places fortes importantes, Cassel et Courtrai.

    La ville de Courtrai est prise par Gui de Namur (fils du comte de Flandre) dans les premiers jours de juillet et la garnison française se réfugie dans le château. Entretemps le roi Philippe le Bel a levé une armée à la tête de laquelle se trouve le comte Robert d'Artois. Le 8 juillet 1302, les deux armées se font face. Les forces en présence sont déséquilibrées : Les troupes flamandes, les « Klauwaerts » sont composées d'hommes à pied munis du goedendag, lourde lance hérissée d'une pointe métallique. Ils sont assistés de milices namuroises des frères de Namur et de Zélande. Les troupes sont confiées au commandement de Pieter de Coninck, Gui de Namur et Guillaume de Juliers. L'armée française commandée par le comte Robert d'Artois est constituée d'archers, de fantassins et de cavaliers. La cavalerie est composée de dix corps commandés entre autres par: le connétable Raoul de Nesles, Godefroid de Brabant et Robert d'Artois; sans compter l'arrière-garde laissée en réserve sous les ordres de Gui de Châtillon, comte de Saint-Pol et gouverneur de Flandre.

    Le 11 juillet au matin, les archers entament les hostilités et donnent temporairement l'avantage à l’armée française. Les chevaliers français, impatients de récolter les fruits d'une victoire qu'ils jugent facile, s'élancent dans la précipitation. Ils n'ont que peu d'espace pour manœuvrer. Beaucoup s'embourbent dans les marécages. Les corps de cavalerie s'engouffrent dans ce piège. Les chevaliers trop lourdement armés ne peuvent s'extirper du bourbier. L'arrière-garde, commandée par le comte de Saint-Pol, décide alors de rebrousser chemin. Les combattants flamands, peu au fait des us et coutumes de la guerre, massacrent les chevaliers à terre sans chercher à faire de prisonnier. Au total, le nombre de pertes du côté français doit avoir largement dépassé le millier de morts puisque, rien que dans les rangs de la noblesse: plus de 60 comtes et barons, plusieurs centaines de chevaliers et plus d'un millier d'écuyers auraient perdu la vie1. Les Flamands n'auraient quant à eux eu à déplorer que quelques centaines de morts, voire pas plus de cent morts.

    Les troupes flamandes victorieuses ramènent comme trophées les éperons d'or de tous les chevaliers tombés dans la bataille. Ces trophées orneront l'église Notre-Dame de Courtrai avant d'être récupérés par la France et installés à Dijon.

    Pour les Flamands, cette victoire sonne le début de leur indépendance et du sentiment national. Gui de Dampierre est bientôt de retour à la tête de son comté et organise le mouvement de libération qui gagne plusieurs grandes villes de Flandre. Le roi Philippe le Bel sort très affaibli par cette défaite. D'une part, il y a perdu une grande partie de sa chevalerie, ses deux maréchaux de France (Simon de Melun et Guy Ier de Clermont de Nesle), d'autre part il y a perdu du prestige.
    Financièrement, il est contraint de lever des impôts pour reconstituer une armée.
    Il gardera par la suite une grande méfiance vis-à-vis de la capacité de résistance des troupes flamandes.

    Deux ans plus tard, il prendra néanmoins sa revanche à la bataille de Mons-en-Pévèle (18 août 1304). La sagesse lui fera alors préférer une paix négociée, mais tout à son avantage, et la Flandre retournera, après cette revanche, de nouveau sous l'autorité royale.

    La bataille de Courtrai est immortalisée par le peintre Nicaise de Keyser (Bataille des Éperons d'Or, 1836). On trouve aussi des détails de cette bataille sur les panneaux en bois d'une malle : la malle de Courtrai.

    Le souvenir de cette bataille, romancé notamment par Henri Conscience dans son roman le Lion de Flandre de 1838, est resté présent en Flandre jusqu'à nos jours. Cet événement a acquis une valeur symbolique puisque le 11 juillet, jour anniversaire de la bataille, a été choisi comme date de la fête annuelle de la communauté flamande de Belgique.

  • Maison du PBM : visite de Lavoir

    Imprimer

    PBM.jpg"A la découverte du village de Lavoir"

    Venez découvrir le magnifique village de Lavoir, son patrimoine, son histoire, ses bâtiments,... 

    Rendez-vous devant l'église de Lavoir.

    Activité gratuite.
    Guide : Philippe Lheureux.


    Lieu : Lavoir – rue de l'Eglise – 4217 Lavoir
    Horaire : 14h

  • Météo de la semaine

    Imprimer

    météo.jpg

  • Tournoi de Mini foot ce dimanche 8 Juillet (+Photos)

    Imprimer

    C'est sous un ciel indecis qu'a eu lieu la 17è édition du tournoi de Mini foot organisé par le MF Héron. Les terrains, les tentes et le bar étaient installé sur un terrain de Benoit Courtoy.

    Malgrè le temps, les 20 équipes prévues étaient toutes au rendez-vous! Et certaines ont fait un petit bout de chemin pour venir puisqu'une équipe arrivait tout droit de Herstal!

    La journée s'est passée dans la bonne humeur générale. De l'avis des participants, c'est très bien organisé!

    Ce tournoi n'aurait pu avoir lieu sans le dévouement de l'équipe du MF Héron, des joueurs de cartes et des nombreux bénévoles.

    Rendez vous très nombreux l'année prochaine et en espérant que cette fois, le soleil sera de la partie!

    Pour voir les photos, c'est par ici!

     

  • Rôles de garde pour le week end

    Imprimer

    médecin.jpgMédecin :

    Aide Médicale En Hesbaye : numéro d'appel unique 085/31 12 42

    Maison du Mieux-Être : numéro d'appel unique 085/25 25 64
    Rue de l’Hôpital, 23 à 5300 Andenne (2ème bâtiment après le Home La Quiétude)

    RGN (Petit Waret, Hingeon, Bierwart, ...) : numéro d'appel unique 081/733 633

     

    pharmacie.pngPharmacie :

    Bon à savoir : quelque soit l'heure du jour et de la nuit, vous pouvez connaître la pharmacie de garde au 0900 10 500 (50cts/min) ou en visitant le site www.pharmacie.be

    PHARMACIE DOZOT Rue de LIège 3/4 à Thon Samson
    Tel. : 081 300 500

    PHARMA GOLARD RueBaron D'Odin 62 à Wasseiges
    Tel. : 081 85 53 77

  • L'actu du week end

    Imprimer

    agenda.jpg- Vendredi soir : marché du terroir et de la nature

    - Samedi / Dimanche : badmington Loisir

    - Dimanche : tournoi de Mini Foot

    - Dimanche : Au fil des jardins : visite de jardins remarquables organisé par le fil de l'eau

  • Tournoi de Mini foot ce dimanche 8 Juillet

    Imprimer

    Le Mini Foot Héron orgtournoi, mini foot, Héronanise un tournoi le dimanche 8 juillet à partir de 10h00.

    20 équipes s'affronteront tout au long de la journée jusqu'à a finale de 18h.

    Petite restauration possible toute la journée

    Lieu : terrain de foot rue du Heredia

    Le tirage au sort a eu lieu ce mercredi soir et le planning des matchs est défini.

    Pour voir le planning : télécharger le planning

  • "Au fil des jardins" ce dimanche

    Imprimer

    Notre asbl lance une nouvelle opération "coup de coeur".

    Vous aurez la possibilité, durant cet été (mai, juillet et septembre), de visiter de nombreux jardins aussi fabuleux les uns que les autres.

    Notre région déborde de passionnés qui n'ont pas hésité à créer de véritables oasis verts.

    Une occasion unique à ne pas rater.

    Vous pourrez bientôt trouver plus d'infos en suivant le lien :

    Pour plus d'informations; cliquez-ici !!!

    Au programme du dimanche 8 juillet:

    • La Buissonière de Madame C. Poucet, rue des Joncquières n° 3 4577 Strée.
    • Monsieur et Madame Dessy, rue Passepeau 2 5300 Andenne
    • Au Château et gîte de la Sauvenière de Monsieur B. de Clippelle, chemin de la Sauvenière 2 4500 Huy.

    Au programme du dimanche 9 septembre:

    • Monsieur Vanderpypen, rue René Delory 4 5001 Belgrade
    • Retour chez Monsieur Rudy Dosogne, rue de Lilot 85 5381 Haillot
    • La Thébaïde: Madame D. Waumans, Grand-Marchin 9 4570 Marchin.

     

    Renseignements pratiques:

    L'accès aux jardins est fléché.
    Les jardins sont accessibles de 10h à 18h.
    Merci de laisser votre compagnon à quatre pattes à la maison.

    Tarifs: 2€ par jardin et par personne. Gratuit pour les moins de 12 ans.